Synopsis du livre

21 octobre 2010

L’art contemporain doit être interrogé dans sa logique globale, au-delà de la pluralité de ses productions. Il peut ainsi être envisagé comme un style artistique homogène, dont les déclinaisons s’effectuent sur un fonds mythologique, qui ne saurait être compris indépendamment des transformations sociales et culturelles des sociétés dans lesquelles il s’inscrit.

Plus qu’une histoire de l’art, ce livre propose donc une genèse de l’art contemporain, depuis la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours. Il s’articule en deux parties, l’une historique, l’autre esthétique, pour envisager la question d’un point de vue à la fois extérieur (celui de l’historien, et du philosophe) et intérieur (celui du critique d’art, et de l’esthéticien).

Il propose ainsi une reconstitution du monde de l’art, dans lequel la pièce n’est qu’une étape, dans le cadre plus vaste d’une dynamique sociale, économique et politique. L’analyse de la symbolique des pièces, des actes qui les valorisent, et des discours qui les soutiennent, permet de poser les bases d’une sociologie de l’esprit du monde de l’art, remis en perspective avec l’évolution générale des sociétés occidentales. L’enjeu de ce livre consiste alors à penser l’esthétique de l’art contemporain dans sa relation avec le devenir d’une économie politique globalisée.

Télécharger la présentation (pdf)

Lire les première pages

 

Partage :
  • Print
  • email
  • PDF
  • Twitter

Pas de commentaires

Flux /

Répondre